• Diversité sexuelle et pluralité des genres
  • Des savoirs pour contrer les préjugés

L’oppression algorithmique et ses implications pour les communautés LGBTQ+ | Conférence mensuelle de la Chaire de recherche sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres (2020-2021)

29 avril 2021, Université du Québec à Montréal

Conférence présentée dans le cadre des conférences mensuelles de la Chaire de recherche sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres de l’UQAM.

Pour écouter la conférence en format audio, utilisez la barre de lecture ci-dessous.

Pour écouter la conférence en format vidéo, utilisez le lecteur vidéo ci-dessous.

Vous pouvez télécharger la conférence sur votre appareil en baladodiffusion, en format audio en cliquant ici. Vous devez sélectionner les trois points illustrés sur l'image ici-bas.

Image illustrant les trois petits points

Résumé : L’oppression algorithmique et ses implications pour les communautés LGBTQ+

Les communautés LGBTQ+ se sont rapidement approprié Internet à des fins de socialisation, de productions culturelles et d’organisation militante. Aujourd’hui, les plateformes numériques, comme Facebook et Twitter, opèrent une série d’algorithmes qui gouvernent pratiquement toutes nos activités en ligne. Ces algorithmes sont souvent critiqués pour leur propension à reproduire des inégalités sociales au sein de groupes marginalisés en automatisant les biais des personnes qui les développent, les exécutent ou les utilisent. À travers une série de cas, cette présentation aborde la notion d’oppression algorithmique et examine ses implications pour les communautés LGBTQ+, notamment en matière de justice sociale.

Par : David Myles, Ph. D., Professeur associé au Département de sexologie (UQAM) et chercheur postdoctoral à l’Institute for Gender, Sexuality, and Feminist Studies (McGill)

**La vidéo ou la baladodiffusion que vous souhaitez regarder ne fonctionne pas ?

  • Utilisez le navigateur «Google Chrome»
  • Télécharger adobe flash
  • Aller dans les paramètres du navigateur dans la section « Paramètre de contenu »
  • Cliquez sur flash et dans le menu déroulant qui lui est associé sélectionnez « autorisé »
  • Rafraîchissez la page de la vidéo ou de la baladodiffusion et le tout devrait bien fonctionner.